Le Grand Dérangement-4

(De l'Acadie à Belle-Ile-en-Mer: suite) D'Angleterre à la Bretagne

"Français neutre" à Liverpool...
...

NDR: Mariée à LE BLANC, Charles durant le séjour à Liverpool, Anne LANDRY y accouche quatre ans après, de sa fille Marie. Les Acadiens qui sont arrivés en Angleterre ne sont pas en prison, malgré la guerre de Sept Ans que se livrent, de 1756 à 1763 les rois de France (LOUIS XV) et d' Angleterre(GEORGE II puis GEORGE III). Ce sont les"Français neutres": "A Liverpool, les Acadiens ne sont ni tourmentés ni maltraités dans le quartier qui leur a été attribué. Mais on essaie de leur monter la tête en les persuadant de retourner en Nouvelle-Ecosse en loyaux sujets britanniques. On se sert même d'un prêtre écossais pour plaider cette cause..."

En septembre 1762, les Acadiens de Liverpool s'adressent au nouvel ambassadeur de France à Londres, le duc de Nivernois, pour lui dire qu'"ils désirent revenir en France, vivre en bons et loyaux sujets de Sa Majesté et qu'ils espèrent retrouver les biens qui leur ont été pris..."

Le duc de Choiseul en est informé: pour la première fois, alors qu'ils sont en Angleterre depuis 7 ans, on commence, à Versailles, à s'intéresser à leur rapatriement. Le secrétaire d'ambassade, Mr de la Rochette est chargé de mener une enquête auprès des Acadiens de Falmouth(Cornouailles), Southampton, Bristol, Liverpool. Sept jours après la signature du Traité de Paris qui abandonne le Canada, un rapport est adressé à Versailles le 17 février 1763: il conclut" qu'il faut rapatrier les Acadiens en France, les regrouper et les établir de la même façon que font les Anglais lorsqu’ils établissent des colonies, par cent familles, avec des terres divisées en lots.".

Le 17 mars 1763, depuis Liverpool, Mr de la Rochette annonce aux Acadiens le traité de Paris et leur prochain rapatriement.

Le 16 mai, l' Ambition quitte Southampton avec 219 Acadiens pour Saint-Malo;

le 21 mai, le mouvement de la frégate Dorothée pour Saint-Malo est évoqué avec 175 "Neutres ou Canadiens" de Bristol;

le 26 mai, la Fauvette quitte Falmouth pour Morlaix avec 159 Acadiens;

le 7 juin 1763, à bord de l'Esturgeon*, 227 Acadiens dont la famille LE BLANC-LANDRY quittent Liverpool pour Morlaix.

* la liste des personnes transportées sur l'Esturgeon"est à l'adresse http://perso.wanadoo.fr/froux/divers/esturge.html
N.d.R. les passages cités sont extraits de l’ouvrage de Jean-Marie Fonteneau : « Les Acadiens citoyens de l’Atlantique » Editions Ouest-France 1996.

document précédent

document suivant

François Lamour vous remercie d'adresser vos commentaires( voir procédure en bas de page accueil )